Aéroports de la Côte d'Azur

Keepeek participe à l’envol d’Aéroports de la Côte d’Azur

Keepeek participe à l envol d Aéroports de la Côte d Azur En faisant le choix de la solution de Digital Asset Management (DAM) de Keepeek en 2012, l’Aéroport Nice Côte d’Azur a confié à Keepeek la mission de réorganiser un fonds iconographique historique très riche qui méritait une structuration digne de ce nom. Parmi les photographies alimentant la photothèque, on compte des photographies d’infrastructures, du personnel des différents métiers aéroportuaires, des événements qui rythment la vie de la plateforme, mais aussi des modèles d’avion venus sur le tarmac ou des documents d’archives datant du début du siècle. L’administrateur en charge du projet informatique chez Aéroports de la Côte d’Azur, nous explique les étapes de ce projet.

Pourriez-vous nous parler de la problématique de départ qui vous a poussé à mettre en place une solution de DAM ?

Notre volonté était de restructurer le fonds iconographique de l’Aéroport Nice Côte d’Azur pour être en mesure de l’organiser et de le rendre accessible et utilisable auprès de nos collaborateurs et de nos prestataires. Nous voulions pouvoir mettre à disposition de manière sélective toutes les ressources d’illustrations dont nous disposions, centralisées sur une base unique où tout est stocké et sécurisé.

Le fonds iconographique de l’Aéroport Nice Côte d’Azur est volumineux ?

Oui, nous avons un fonds iconographique de plus de 90 000 photos actuellement intégrées en base. De nombreuses opérations de prises de vue ont été réalisées au fil du temps par des photographes, des agences, les services de la communication pour illustrer l’ensemble des activités de l’aéroport dans le cadre de plaquettes de communication, de publications institutionnelles, pour des illustrations métiers, promouvoir les commerces et services de la plateforme, les parkings, les horaires de vol, les travaux, etc. Parmi les illustrations disponibles, nous avons aussi tous nos outils de communication (logo, charte graphique, éléments de couverture presse, …) mais aussi tous les événements, grands ou petits, l’installation d’une compagnie, la venue de l’A380, la tenue du G20 où nous avons accueilli il y a quelques années des avions prestigieux… Au-delà de ça, nous avons également de nombreuses photographies d’archives illustrant les vues aériennes du début du siècle, les premiers hangars d’aéroport, …

C’est un fonds très riche historiquement parlant et très complet et qui ne concerne pas que l’Aéroport de Nice.

En dehors de l’Aéroport de Nice, d’autres Sites sont aussi concernées par la photothèque ?

Une photothèque mise en place par Keepeek pour Aéroports de la Côte d Azur Oui, sur la Côte d’Azur, les aéroports de Cannes-Mandelieu et du Golfe de Saint-Tropez que nous gérons alimentent aussi la photothèque avec leurs illustrations. Nous avons des ambitions de développement, notamment dans l’aviation privée il y a petit à petit une ouverture internationale à prendre en compte. La photothèque suit l’évolution pour chacun des sites et chacune des activités aéroportuaires et c’est ce qui en fait son intérêt et sa force.

Comment s’est déroulée la mise en place de la photothèque ?

Le projet a démarré en 2012 par une reprise de l’existant car nous avions déjà à l’époque une photothèque. Celle-ci nous permettait essentiellement de faire de la gestion de fichiers, mais le plus gros du fond iconographique n’était pas géré dans cet outil. Avec Keepeek, nous sommes passés à un niveau supérieur pour mettre en place une structuration solide et cohérente de notre fonds. Grâce à l’accompagnement dont nous avons bénéficié avec les équipes projet et technique, la mise en place a duré environ 2-3 mois. Ce temps de travail nous a été nécessaire pour mettre sur pied un mode de classement pertinent pour notre fonds afin qu’il soit stratégique et compréhensible par les utilisateurs en fonction de leurs besoins.

Qui sont les utilisateurs de Keepeek ? Que font-ils avec l’outil ?

Des utilisateurs internes, qui s’adressent à la direction de la communication. Celle-ci gère l’image de l’aéroport, elle conseille et répond aux demandes des services qui, pour des salons professionnels ou des évènements ont besoin de préparer des slides pour présenter leurs services ou projets. La communication interne intègre également des sélections d’images issues de keepeek dans l’intranet pour toucher directement l’ensemble des salariés.

Des utilisateurs externes, comme les photographes mandatés par l’Aéroport de Nice Côte d’Azur et qui ont eux aussi accès à la photothèque. Lors des commandes de reportage ils déposent leurs photos dans Keepeek et qualifient les mots-clés eux-mêmes pour aller plus vite. De cette manière, le potentiel de l’application est utilisé au mieux pour gérer les droits d’accès par les publics concernés.

Ces usages vont encore changer et se multiplier avec le nouveau portail web responsive de Keepeek.

Que permet de faire le nouveau portail web responsive de Keepeek ?

Avec le nouveau portail web responsive de Keepeek, on va pouvoir offrir un accès à l’ensemble de l’organisation en interne, impliquant ainsi davantage de collaborateurs. Ce portail responsive est pour nous aussi la possibilité de ne plus être bloqué en mobilité et de profiter du fonds iconographique en situation de déplacement en utilisant d’autres terminaux tels les tablettes ou smartphones.

Quels sont les bénéfices que le DAM de Keepeek vous a apportés ?

Grâce au DAM de Keepeek, nous avons professionnalisé l’usage de la photo. Nous sommes en mesure de gérer des données volumineuses et d’être en phase avec les changements apportés par le numérique. La structuration de notre fonds iconographique dans la photothèque nous fait profiter de fonctionnalités très utiles : la détection des doublons, la gestion du droit à l’image, le partage avec les paniers ou les publications… Nos données sont datées, qualifiées et structurées et cela confère une véritable plus-value à notre fonds iconographique.