Des centaines de vampires en transit sur l’API Keepeek

La Cinémathèque Française utilise Keepeek depuis 2015 pour gérer les images de ses projets d’exposition. Découvrez comment l’API lui permet de relier ses médias à sa solution de gestion de projets d’exposition.

Keepeek à la Cinémathèque Française

Outil quotidien et indispensable pour 180 utilisateurs internes, Keepeek permet de gérer toutes les photos des événements de la Cinémathèque et les médias liés aux expositions, au musée, aux rétrospectives et aux projections.

La gestion des projets d’expositions à la Cinémathèque

«Vampires, de Dracula à Buffy» est l’exposition en cours à la Cinémathèque. Elle présente plusieurs centaines d’œuvres : films, illustrations, cartes, objets, photos, etc. Comme pour chaque exposition de la Cinémathèque, il a fallu, pour monter cet événement, réunir et organiser beaucoup d’informations à propos des œuvres, avec toutes leurs problématiques juridiques et logistiques. 

La problématique de la Cinémathèque était donc la suivante :

Comment gérer tout un ensemble de données en y associant des centaines d’images, sans créer une usine à gaz ?

La Cinémathèque a fait le choix de garder deux outils : Keepeek pour les médias et Tiger, une application développée en interne par la DSI pour gérer tous les projets d’exposition. Chaque outil bénéficie de fonctionnalités essentielles pour les équipes qui montent les expositions.

C’est dans Tiger que toutes les informations de l’exposition sont centralisées. Cet outil propose un tableau dynamique qui liste les informations sur toutes les œuvres de l’exposition. Au passage de la souris sur une œuvre, une image représentative s’affiche à la volée. Pourtant, aucune image n’est stockée dans Tiger. Toutes les images proviennent de Keepeek via l’API ! La mise en place de la scénographie s’en trouve facilitée, et le temps de chargement du tableau reste ultra-rapide malgré ses centaines de lignes. 

La DSI a également développé un affichage « vue sympa » à la Pinterest : les images provenant de Keepeek se chargent au fur et à mesure qu’on déroule la page, sous forme de mosaïque, par section de la scénographie. Sous l’image, ce sont les informations des œuvres provenant de Tiger qui s’affichent et un bouton permet d’ajouter l’œuvre au catalogue de l’exposition.

Des référentiels clairs et des informations à jour partout

L’intégration ne s’arrête pas là. Depuis Tiger, on peut charger une image : elle y sera affichée mais ne sera pas stockée dans Tiger, elle sera automatiquement transférée dans Keepeek, avec les informations de l’œuvre correspondante. Aucune duplication ! Keepeek reste le référentiel unique de toutes les images. Tiger, de son côté, reste le référentiel unique pour les données. Lorsque les informations sont modifiées ou complétées dans Tiger, un job nocturne met à jour les données correspondantes dans Keepeek, de manière complètement automatique : les équipes n’ont à saisir l’information qu’à un seul endroit.

Des expos sensationnelles !

Les utilisateurs bénéficient ainsi de deux solutions performantes, chacune dans leur domaine. Elles communiquent efficacement pour proposer des contenus consolidés et facilitent le travail au quotidien. Cela permet la création de belles expositions, comme « Vampires, de Dracula à Buffy » qui montre l’évolution de la représentation des vampires à travers l’histoire et le Cinéma, dans une atmosphère obscure et envoutante ! Ne la ratez pas, c’est jusqu’au 19 janvier 2020 seulement !

Nous remercions chaleureusement la DSI de la Cinémathèque Française pour nos échanges enrichissants, et tout particulièrement Manuel Dufour et Taoufik Mahir !