Le come back du navigateur Microsoft

Depuis presque dix ans, les navigateurs Microsoft étaient en disgrâce, mis de côté au profit de Google Chrome et Firefox, entre autres. Objet de moqueries, Internet Explorer, navigateur phare des années 2000, était devenu peu à peu obsolète, cumulant failles de sécurité et faibles performances. Microsoft avait tenté de relancer la machine avec le lancement en 2015 de Microsoft Edge, navigateur installé sur Windows 10, mais sans grand succès.

Pourquoi reparle-t-on de navigateur Microsoft aujourd’hui ? 

Début 2020, Microsoft a lancé une nouvelle version de Microsoft Edge basée sur Chromium, moteur sur lequel se base également… Google Chrome, le navigateur le plus utilisé au monde (68,5% de part de marché). Moins de trois mois après son lancement, le nouveau Microsoft Edge grignote des parts de marché. Il dépasse dorénavant Firefox pour l’utilisation sur ordinateur.

Microsoft Edge commence à séduire à nouveau pour plusieurs raisons :

– il ressemble énormément à Google Chrome : les interfaces sont très similaires et les extensions de Chrome fonctionnent aussi dans Edge

– il nécessite beaucoup moins de mémoire : selon plusieurs comparatifs, Edge consomme en moyenne deux fois moins de mémoire que Chrome

– il permet de limiter plus facilement le pistage et propose des paramètres de confidentialité plus simples à mettre en place

– il s’intègre mieux avec Microsoft 365 (nouveau nom de Office 365)

– Microsoft a annoncé le 30 mars l’arrivée prochaine de nouvelles fonctionnalités attrayantes avec notamment un système d’onglets verticaux

Quel navigateur privilégier pour utiliser Keepeek ? 

Google Chrome est depuis plusieurs années une valeur sûre pour utiliser efficacement Keepeek. Il reste le navigateur le plus courant auprès de nos utilisateurs (49,5% des utilisateurs dans l’interface d’administration). Firefox (30% des utilisateurs de Keepeek) est également conseillé. S’il a des performances légèrement inférieures à Google Chrome, il a pour réputation de mieux protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Alors, faut-il changer pour Microsoft Edge ? Notre pôle documentaire, utilisateur intensif de Keepeek, teste actuellement Edge sous toutes ses coutures pour comparer ses performances et vous faire ses recommandations. Rendez-vous dans quelques semaines pour les conclusions !