Sébastien Rupin – directeur technique de Keepeek

_

Sébastien Rupin a été nommé Directeur Technique de Keepeek en octobre 2019.

Découvrez, au travers d’une courte interview, son parcours, son rôle et les enjeux de la Direction Technique pour 2020 !

Parcours

J’ai commencé à travailler en 1998 en tant que développeur. Assez vite je suis devenu chef de projet en SSII. En 2006, je suis parti chez Pages Jaunes en tant que développeur au sein d’une grosse équipe. Trois ans plus tard, j’y ai pris en charge l’équipe de développement, deux ans après l’équipe d’intégration, puis également l’équipe Qualité.

Arrivée chez Keepeek

C’est ce qui a séduit Keepeek dans mon parcours : cet aspect multi-équipe. Je suis entré chez Keepeek pour prendre en charge l’équipe d’intégration uniquement, mais avec l’optique de manager d’autres entités par la suite. Après trois mois, j’ai repris le management de l’équipe Qualité parce qu’il était nécessaire de commencer à parler automatisation des tests. En mars 2019, j’ai repris également l’équipe Support qui a des synergies fortes avec la qualité.

Rôle chez Keepeek

J’ai pris en charge à mon arrivée une équipe d’intégration assez jeune et très axée sur l’exécution des tâches. J’ai engagé rapidement une démarche de réflexion autour des pratiques et de l’amélioration continue. Que pouvait-on changer pour aller plus vite ? Qu’est ce qui nous gênait au quotidien ?

J’ai voulu apporter également une cohérence globale :  que chacun dans l’équipe puisse faire un peu de tout, venir en aide aux autres, lever les blocages. Ca leur a beaucoup plu. Ca a encouragé l’autonomie, dans un climat de confiance.

Pour la partie qualité, j’ai engagé les travaux d’automatisation des tests, essentiels pour tenir le rythme de Keepeek qui augmente constamment sa vélocité.

En octobre 2019, nous avons décidé, avec la direction de Keepeek, de créer une direction technique pour une meilleure coordination de toutes les équipes techniques (intégration, R&D, exploitation, support et qualité), direction qui m’a été confiée.

La Direction technique de Keepeek

Mon rôle en tant que directeur technique consiste en trois missions principales :

Garantir l’alignement des équipes : faire collaborer les équipes entre elles, pousser l’entraide et le partage d’expérience pour une meilleure résolution des problèmes.

– Mettre en place une organisation qui facilite l’innovation. Dans nos métiers, c’est extrêmement important qu’on puisse avoir des équipes qui innovent, que ce soit techniquement mais aussi fonctionnellement.

Entretenir une culture d’amélioration continue des équipes et de prise de recul. Le fait de ne pas être directement dans l’opérationnel me permet de poser les bonnes questions, sachant que ce sont les collaborateurs qui ont les bonnes solutions. Dans cette optique, nous travaillons sur les aspects automatisation, déploiement, fiabilisation et supervision, entre autres.

Les enjeux de la Direction technique

Notre enjeu majeur est de livrer plus vite nos bonnes idées. Cela implique beaucoup de choses : 

– la modernisation de nos frameworks de développement et de notre infrastructure

– l’amélioration et la fluidification de nos process

– l’industrialisation de notre chaîne de développement et de delivery

Il est nécessaire également de diffuser plus largement notre savoir-faire à nos clients. Cela passe par le développement systématique de nos fonctionnalités à l’aide d’API. Nos clients peuvent ainsi les utiliser pour développer leurs propres usages.

On a également toujours besoin de travailler sur l’amélioration de nos performances : avoir un socle technique optimisé, tout en gardant un niveau de qualité important.

Le dernier point, c’est l’aspect Cloud compatible. Nos clients ont des attentes plus fortes en termes de SLA, de temps de réponse, de traitements lourds. On doit donc avoir une plateforme capable de s’adapter à ces différents traitements. Cela passe aujourd’hui par une architecture cloud (élastique et résiliente).